Le secret interdit, de Bernard Simonay

Chronique réalisée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Le livre commence par la préparation d’un attentat dans un avion. Un homme n’hésite pas à tuer cent vingt passagers dont des enfants pour éliminer sa cible, dont on ignore tout, en plus il compte faire porter le chapeau à un syndicaliste dépressif qui se trouve aussi à bord. Nous suivons Karen, sa fille Salomée huit ans et leur voisine de siège Sarah de l’embarquement à l’écrasement de l’avion.

Un an plus tard, Kevin, un écrivain américain spécialisé dans les livres de marine part faire une croisière sur son voilier pour oublier la femme qui vient de le quitter alors qu’il en est amoureux fou. Mais la malchance le poursuit et il doit se réfugier dans un petit port de Floride pour échapper à une grosse tempête. Les vents se déchaînent et il surveille son voilier avec inquiétude depuis la capitainerie. Son bateau est amarré à côté d’un grand yacht tout blanc duquel une aura émane et protège ses petits voisins. Quand la tempête se calme, Kevin et le capitaine s’approchent du grand yacht pour observer le phénomène. Un homme se tient sur le pont mais se volatilise dès leur arrivée. Le capitaine a reconnu Paul Falcon le propriétaire du navire qui se trouve pourtant dans sa propriété des Rocheuses à ce moment.

Falcon est un marchand d’art discret et Kevin se rend chez lui pour l’interroger sur le phénomène. L’homme se montre évasif dans un premier temps et lui propose de le revoir le lendemain. A ce moment l’armée attaque la propriété de Falcon et Kevin assiste à une terrible bataille avant de se réveiller à l’hôpital.

Kevin reçoit ensuite de mystérieuses lettres signées d’un hiéroglyphe, il se lance dans un étrange jeu de piste qui va bouleverser toute sa vie.

Ce livre nous emmène à la poursuite des grands mystères de l’Histoire à la suite de Kevin et Alexandra. C’est un de ces romans que l’on ne peut lâcher et de fait je l’ai lu en deux jours et terminé à quatre heures du matin. Il est tout à fait passionnant, mais en même temps totalement attendu. Finalement les thrillers ésotériques tournent toujours autour des mêmes mystères. Mais c’est comme en cuisine, avec les mêmes ingrédients, on peut faire une grande variété de recettes différentes.  J’avoue être très friande de ces thématiques et prête à déguster du Templier, du dieu égyptien ou saint Brendan à toutes les sauces. Bernard Simonay nous a mitonné un délicieux et consistant petit plat. Ce livre se veut l’épilogue de la série Les enfants de l’Atlantide, mais peut être lu indépendamment. Toutefois les fans de la série se retrouvent tout de suite en terrain de connaissance. A un moment donné il y a un vrai suspense et l’on ne sait plus qui est le méchant de Paul Falcon ou de William Sheridan le directeur du FBI.

Ce livre véhicule aussi un message spirituel et écologiste, appelant notre génération à se montrer enfin responsable dans la gestion des ressources naturelles.

Ce roman est une réussite qui ne peut qu’enchanter les amateurs de mystères ésotériques, même s’il ne seront pas totalement surpris à la fin.

Le secret

Publicités

3 réflexions sur “Le secret interdit, de Bernard Simonay

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s