Ne crains pas la Faucheuse, d’Alexis Aubenque

Chronique réalisée pour Les Chroniques de l’Imaginaire

Le lieutenant Greg Davis quitte San Francisco avec ses deux enfants, Penny, huit ans et Raphaël dix-sept. Ils se rendent à Pacific View, une petite ville voisine. Greg a hérité du manoir d’Oncle Terry, mais l’héritage est soumis à diverses conditions, dont celle de travailler dans la police locale. La femme de Greg s’est noyée accidentellement trois ans auparavant et il espère prendre un nouveau départ avec ses enfants.

Le lendemain Greg est accueilli chaleureusement par le shérif et tous ses nouveaux collègues, sauf le lieutenant Simpson. Dans cette ville tranquille, les policiers sont appelés sur les lieux d’un meurtre très violent, comme on n’en a encore jamais vu. Greg choisit de faire équipe avec le sergent Veronica Bloom. Sur le trajet du quartier périphérique où s’est déroulé le crime, Greg essaie d’en savoir plus sur ses nouveaux collègues, mais Vero reste sur ses gardes. Ils arrivent et découvrent un cadavre mutilé dans une baignoire. Personne n’a jamais vu un tel crime dans cette petite ville tranquille et Greg décide d’appeler ses ex-collègues de la police scientifique de San Francisco. La victime était barman, l’enquête révèle qu’il a été l’amant d’une femme mariée un an plus tôt et que l’histoire a mal fini. Le shérif obsédé par sa réélection veut des résultats rapides, il se jette donc sur cette piste avec le soutien de tous ses hommes sauf Greg qui se doute que la réalité est plus complexe.  Le lendemain matin, toute la brigade est mobilisée pour l’arrestation du couple Amstrong, qui se termine en grosse bavure policière.

Faye, une journaliste locale spécialisée dans les potins et l’art de vivre (bonnes adresses, belles balades etc ) reçoit des photos d’une source anonyme montrant la victime et la femme  d’un juge en train de faire l’amour.  Faye se met à faire sa propre enquête et découvre des éléments explosifs tandis qu’une de ses collègues, Rosie, disparaît.

Ce livre se situe au carrefour du polar et du roman. Il y a une enquête sur une série de meurtres mais le vie personnelle des héros et de leur entourage est très importante. L’auteur insiste sur la vie des enfants de Greg, Raphaël fait plein de bêtises d’adolescent. Le cadre est une ville riche, Greg hérite d’un somptueux manoir, de deux belles voitures dont une Ferrari, on est dans un cadre peu réaliste et dans un monde proche de celui de Mary Higgins Clark, toutefois l’aspect polar est plus développé. A part le sergent Bloom, dont on devine sans peine qu ‘il y aura une histoire avec Greg dans la suite de cette série, les autres policiers de cette petite ville sont présentés comme des ploucs finis qui ne font que des bêtises. De nombreux mystères sont encore pendants à la fin du livre et je suis curieuse de connaître la suite. Ce roman n’est pas un chef d’oeuvre qui marquera les mémoires, ça reste un polar très agréable à lire même si je préfère les univers un peu moins bisounours.

Les points faibles sont les fautes de français assez nombreuses, je les avais mis sur le compte d’une mauvaise traduction, mais en fait ce n’est pas un livre américain traduit , mais bel et bien un livre français. Il y a aussi plusieurs fautes d’inattention qui auraient dû être corrigées au stade des épreuves. Un univers un peu moins « Top Model » aurait rendu l’histoire un peu plus réaliste.

Toutefois le livre s’achève sur un meurtre de sang froid commis par un policier et l’on est tout à fait prêt à en savoir plus sur les aventures de Greg, Vero et Faye. Cette dernière est d’ailleurs le personnage le plus réussi du livre, et de loin.

Ne crains pas

Publicités

3 réflexions sur “Ne crains pas la Faucheuse, d’Alexis Aubenque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s